Le Pré-Synode du 19 au 24 mars au Vatican : pour les jeunes et par les jeunes.

Par Jérémie OEHLER –

Vous croyez que les jeunes ne sont plus capables de s’engager ? Vous vous trompez.
L’Eglise nous le prouve en investissant la jeunesse du monde d’une mission de confiance lors du synode des jeunes fin 2018.

© Journal La Croix – Bayard Presse

Depuis ce lundi 19 mars et jusqu’à samedi, près de 300 jeunes chrétiens et d’autres religions de toutes nationalités sont réunis à Rome par le Pape François pour préparer le synode qui aura lieu en octobre 2018, sur le thème “les jeunes, la foi et le discernement des vocations”. Un “livre blanc”, reprenant les conclusions de ces jeunes représentants de presque tous les pays, sera présenté au Saint-Père à l’issue de ce rassemblement.

Le synode (du grec sun-odos : “marcher ensemble”) est un groupe de travail d’évêques du monde entier qui vont recevoir et analyser les conclusions de rapports, faits par les chrétiens de tous les pays, pour présenter un document de synthèse au Pape en vue de l’écriture d’une exhortation apostolique post-synodale : des pistes de réflexions à explorer par toutes personnes de bonne volontés, chrétiennes ou non.

Les liens entre le Pape et la jeunesse se sont indubitablement renforcés aux yeux du monde entier, lors de la célébration d’ouverture des JMJ de Cracovie en juin 2016, lorsque le Pape François a demandé à plusieurs reprises : “Peut-on changer les choses ?”, et que deux millions de jeunes ont répondu d’un seul coeur et d’une seule voix un retentissant “OUI” !

En juin 2017, un questionnaire à destination des 18 à 29 ans du monde entier est diffusé. L’objectif : un an et demi avant le synode, est de demander aux jeunes, croyants et non-croyants, quelles sont leurs attentes, leurs craintes et leurs espérances dans les temps qui s’annoncent.  L’Église s’adresse à tous, avec cette question : Que veux-tu que je fasse pour toi ?

Plus de 65 000 jeunes ont répondu à ce questionnaire, qui est maintenant étudié avec d’autres documents préparatoires, pour porter la voix des jeunes, cette semaine, lors du pré-synode à Rome.

Pourquoi ce synode ?

Je vous ai voulu au centre de l’attention parce que je vous porte dans mon coeur” ¹ : voici les premiers mots de la lettre du pape aux jeunes en ouverture de la préparation du synode.

© Journal La Croix – Bayard Presse

Et de continuer dans le livre-entretien du journaliste et écrivain Thomas Leoncini :

Je pense que nous devons demander pardon aux jeunes parce que nous ne les prenons pas toujours au sérieux. Nous ne les aidons pas toujours à trouver leur voie ni les moyens qui leur permettraient de ne pas finir dans l’exclusion. Souvent, nous ne savons pas les faire rêver et nous ne sommes pas capables de les enthousiasmer.” ²

Je suis pour ma part un jeune travailleur, dans un monde en perpétuel changement, où les repères sont mouvants et où l’instabilité générale m’inquiète tant pour mon avenir que celui de mes proches. Je crois en cet appel du Pape : “Peut-on changer les choses” ? Je dis “OUI”.

Je compte sur l’Église pour venir me rejoindre là où je suis : en mouvement ; et pour qu’elle s’appuie sur la jeunesse du monde pour scruter l’avenir avec confiance, loin de la culture de l’exclusion !

La réponse du Pape : lier les anciennes et nouvelles générations.

“Le salut des vieux est de donner aux jeunes la mémoire. C’est ce qui fait des vieux les véritables rêveurs de l’avenir ; tandis que le salut des jeunes est de prendre ces enseignements, ces songes et de les porter en avant. […]  [Le jeune] a les ailes d’un prophète.”. ³

¹:  Lettre du Pape aux jeunes à l’occasion de la présentation du Document Préparatoire du synode 2018

² et ³ : Dieu est jeune de Thomas Leoncini sorti le 19 mars 2018.

By | 2018-04-16T17:09:38+00:00 21 mars 2018|Blog|Commentaires fermés sur Le Pré-Synode du 19 au 24 mars au Vatican : pour les jeunes et par les jeunes.

About the Author:

Je suis un parmi les intervenants de CathoVoice